FR Menu icon FR Close icon
Skip to main content

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la médecine familiale (sans jamais oser le demander)

Au début des années 2000, la médecine familiale au Canada était en situation de crise. Le gouvernement avait réduit le nombre de postes de médecins résidents au pays, la rémunération des médecins de famille était inadéquate et cette spécialité était généralement mal perçue.

Par conséquent, en 2003, le taux d’étudiants inscrits en médecine familiale a atteint le creux historique de 23 %. Dans les années qui ont suivi, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) a réussi, grâce à un effort concerté de plusieurs intervenants du secteur, à freiner la tendance par l’implantation de groupes de médecine familiale dans toutes les facultés de médecine au pays. Il s’efforçait ainsi d’améliorer le mode de rémunération des médecins de famille et de faire de la médecine familiale une spécialité reconnue.

Ainsi, en 2015, 38,5 % des étudiants avaient opté pour la médecine familiale. Même si les dommages à la réputation de cette spécialité ont été réparés, les étudiants peuvent tout de même avoir encore beaucoup de questions sur une carrière en médecine familiale.

Alors, comment savoir si la médecine familiale est la voie toute tracée pour vous? Voici quelques pistes de réponse.

Que font vraiment les médecins de famille?

Bonne question! Le Collège des médecins de famille du Canada décrit la profession ainsi : « Collectivement, les médecins de famille offrent un système de soins de première ligne qui assure la prestation de soins de grande qualité, accessibles, complets, globaux et continus. »

Un médecin de famille est le premier point de contact qui répond aux préoccupations de santé des patients de tous âges, milieux sociaux et états de santé. Au quotidien, les activités d’un médecin de famille sont incroyablement diversifiées. Ils ne font pas que répondre aux besoins immédiats de leurs patients; ils les aident aussi à s’y retrouver dans les dédales du système de santé, qu’il s’agisse de coordonner les services d’autres spécialistes ou de surveiller les soins prodigués à leurs patients à l’hôpital, en veillant à prioriser les services hospitaliers et à ce que les patients y aient accès.
La médecine familiale, c’est bien plus que travailler dans un cabinet. C’est aussi offrir des soins à domicile, des soins hospitaliers et des soins de longue durée. De plus, la médecine familiale permet de jouer un rôle moteur dans les domaines du leadership, de la recherche et du lobbying.

Pourquoi choisit-on la médecine familiale?

Les raisons qui incitent à choisir la médecine familiale sont aussi variées et personnelles que les gens qui choisissent de porter des chaussures Stan Smiths, qui portent une frange, qui détestent les sushis ou qui raffolent de l’émission RuPaul’s Drag Race. Comme pour tout, c’est une question de préférence personnelle, d’ambition, d’objectif de vie; bref tout ce qui fait que vous êtes unique.

Certains étudiants sont emballés à la perspective de tout ce qu’ils apprendront et de tout ce qu’ils devront faire. En votre qualité de médecin de famille, votre clientèle sera constituée aussi bien de nouveau-nés que de personnes âgées et, pour leur offrir des soins, vous devrez posséder de vastes connaissances et de nombreuses compétences. 

D’autres étudiants pourraient avoir un esprit d’entreprise, et l’idée de bâtir et mettre sur pied un cabinet les séduit. Ou encore, ils souhaitent faire partie d’une équipe dans un Centre de médecine de famille. Ce modèle est mis de l’avant par le CMFC comme solution pour offrir des soins complets et coordonnés aux patients.

Bon nombre d’étudiants sont attirés par la polyvalence qu’offre une carrière qui peut croître et évoluer avec eux. Ils pourraient vouloir bâtir une carrière plus stable, près de leur famille et de leur communauté. La médecine familiale facilite la conciliation travail-vie personnelle et peut être adaptée en fonction de l’étape de vie et de carrière à laquelle vous vous trouvez. Même la résidence peut être plus facile à gérer que dans d’autres spécialités en raison de sa brièveté (deux ans).

L’idée de tisser des relations à long terme et de vous occuper de patients toute leur vie pourrait vous sourire. Pour quiconque exerce en médecine familiale, le travail dans un cadre rural est souvent la meilleure voie vers le recrutement (et, ceux qui ont l’esprit d’aventure ont plus de possibilités grâce à la suppléance).

Pourquoi certains étudiants fuient-ils la médecine familiale?

La médecine familiale peut ne pas vous convenir pour toute une multitude de raisons personnelles. L’une des principales questions des étudiants a trait à la rémunération. Elle est moins élevée en médecine familiale que dans la plupart des autres spécialités. Les salaires varient, bien évidemment, en fonction de la province, mais la médecine familiale n’est certainement pas celle dont la rémunération est la plus faible.

Les contraintes de temps imposées aux médecins de famille, c’est-à-dire voir jusqu’à cinq patients par heure pendant dix minutes, peut en rebuter plus d’un. De plus, les exigences administratives associées avec la gestion d’une clinique familiale peuvent se révéler problématiques (bien que la plupart des médecins, et pas uniquement les médecins de famille, n’ont pas à s’occuper des frais généraux de gestion d’un cabinet médical). 

Le CMFC a mis sur pied un comité afin d’épauler les médecins de famille durant leurs cinq premières années de carrière et de leur offrir de nombreuses ressources sur la constitution d’un cabinet, le processus de facturation et toutes les nouvelles exigences que doivent respecter les médecins de famille. Il propose également une page Facebook qui permet aux médecins de famille de poser des questions à leurs collègues et d’apprendre les uns des autres.

En quoi se distingue la médecine familiale?

Les médecins de famille sont des spécialistes de la médecine générale. Cela signifie qu’ils ont beaucoup plus à offrir qu’uniquement des soins aux patients; ils ont plus d’une flèche à leur arc et sont très polyvalents. De plus, contrairement à d’autres spécialités pointues, la médecine familiale englobe tout un éventail de soins qui touchent aux sciences biologiques, cliniques et comportementales. À y regarder de plus près, cette profession n’est à nulle autre pareille.

Aucun autre médecin n’entretient de relations aussi étroites avec ses patients qu’un médecin de famille. Des recherches démontrent qu’avoir un médecin de famille permet aux patients de vivre plus longtemps et plus en santé. À titre de médecin de famille, vous êtes à même de constater au fil du temps, à quel point vous aidez les gens de votre communauté à vivre plus longtemps et en santé.  

En fin de compte, tous les médecins de famille, quelle que soit la nature de leur pratique, incarnent une approche humaniste qui fait valoir et rehausse toute la compassion, la capacité de réponse, l’intégrité et la qualité dont est capable le système de santé. Il y a de quoi être fier!

Cliquez sur les liens suivants pour en apprendre davantage :

Profil professionnel en médecine de famille
Renforcer l’avenir de la médecine familiale