Portrait d’un futur leader : Yaeesh Sardiwalla

August 28, 2018 Yaeesh Sardiwalla

Cet article a originalement été rédigé en anglais; son contenu et ses nuances pourraient ne pas être rendus parfaitement par la traduction.

Le Prix du leadership FEMC-Gestion financière MD vise à honorer des étudiants en médecine passionnés, dévoués et attentionnés de partout au Canada qui, de par leur leadership, ont apporté une contribution novatrice à leur université et à leur collectivité.

Le sentiment de confiance que les médecins inspirent à leurs patients est un sujet d’intense réflexion pour Yaeesh Sardiwalla, un étudiant en quatrième année de médecine à l’Université Dalhousie. Il venait de commencer sa deuxième année quand il a réalisé pour la première fois que les patients vouaient une véritable vénération au sarrau blanc. En effet, ils se sentaient plus en sécurité en présence d’un médecin muni de son stéthoscope qu’avec les membres de leur famille ou leurs amis, avec qui ils avaient vécu une foule d’expériences. Loin de susciter en lui un sentiment déplacé d’amour-propre, cette dynamique lui a fait prendre conscience de toute l’importance de la manière d’exercer la médecine… et de former les médecins. « Lors du passage à la formation clinique pendant le stage, on commence à comprendre sa propre valeur en tant que prestateur de soins de santé et l’immense responsabilité qui vient avec ce rôle », affirme Yaeesh.

Présentation d’un atelier sur les principes du programme Choisir avec soin lors de la réunion du printemps de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada, avec Luke Wiseman (à gauche) et Anastasiya Muntyanu (à droite).

Yaeesh est né en Afrique du Sud, à Durban, une ville qui a pour devise debile principium melior fortuna sequitur, ce qui signifie en gros « après d’humbles débuts vient la bonne fortune ». Cette devise incarne à merveille l’essence du chemin parcouru par Yaeesh en tant qu’étudiant en quatrième année de médecine. Il a su conserver sa vision empreinte d’humilité en restant fidèle à ce qu’il considère comme les principes fondamentaux de la relation médecin-patient. « La société fait naturellement confiance aux médecins pour respecter, protéger et traiter avec empathie et équité tous les patients, ajoute Yaeesh. En tant qu’étudiants en médecine, nous avons le devoir de promouvoir ces comportements. »

Soucieux d’outiller les patients pour qu’ils puissent prendre des décisions éclairées, Yaeesh a pris part à la campagne Choisir avec soin, qui fait la promotion de la sécurité des patients en sensibilisant les malades et les professionnels de la santé aux dangers des tests et des examens inutiles. Il constate qu’on attend implicitement (et parfois explicitement) des stagiaires qu’ils anticipent la prochaine action du personnel et qu’ils montrent leur savoir et leur curiosité en faisant une foule d’examens. Mais Yaeesh souhaite changer les choses, et la première étape consiste à rappeler aux stagiaires qu’ils se sont avant tout engagés à ne pas faire de mal. « Une bonne partie de ce qui nous est enseigné à la faculté de médecine ne va pas dans le sens de la communication et de la prise de décision par consensus, un aspect pourtant important du serment d’Hippocrate », soutient Yaeesh.

Réunion de la Société canadienne des chirurgiens plasticiens à Winnipeg : réalisation d’entrevues vidéo en tant que chef de projet chargé de réunir de l’information sur l’histoire de la chirurgie plastique au Canada.

Sa participation à la campagne Choisir avec soin n’était pas la première fois que Yaeesh manifestait son désir profond d’améliorer les soins de santé en partant de la base. En effet, Yaeesh a contribué à faire connaître la Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire (la BRA Day), tenue à Halifax, qui vise à informer les femmes sur les possibilités de reconstruction mammaire après leurs traitements contre le cancer. Cette journée peut être le catalyseur chez certaines patientes d’une transformation essentielle pour regagner de l’assurance et une qualité de vie.

Yaeesh a fait du bénévolat aux centres de mieux-être d’Eskasoni et de Membertou, en Nouvelle-Écosse, et a ainsi pu constater de visu l’ampleur du travail à faire pour améliorer la façon dont le réseau de soins de santé et les organes politiques connexes interagissent avec les communautés des Premières Nations.

L’expérience acquise en milieu rural l’a conforté dans sa conviction qu’il est important d’écouter les patients et de chercher à bien comprendre les problèmes auxquels ils sont confrontés. C’est cette conviction qui l’a amené à prendre part à une campagne de sensibilisation médiatique au cours de laquelle il a parlé de la stigmatisation de la dépendance, de la crise des opioïdes et de la nécessité des programmes de réduction des méfaits. « Ma philosophie du leadership trouve ses racines dans l’empathie et le sentiment de communauté. »

Nimègue – Avant la présentation sur la recherche dans le domaine de l’ostéointégration à effraction minimale à la conférence OSSEO 2017 tenue à Nimègue, aux Pays-Bas

En fin de compte, l’essentiel pour Yaeesh est de faire prendre conscience de l’importance du rôle du patient dans les décisions médicales. Le message de l’épinglette qu’il porte sur son sarrau invite les patients à lui poser des questions sur le programme Choisir avec soin. Et ils le font. Yaeesh s’est entretenu avec de nombreux patients curieux. Tous ont été conquis par ce jeune étudiant en médecine qui apprécie leur opinion personnelle sur la santé et le bien-être et qui milite pour qu’ils puissent la faire valoir.

« Un changement de culture s’impose, et l’engagement des étudiants est fondamental pour favoriser une plus grande participation à la prise de décision centrée sur le patient. Nous sommes les prestateurs de soins de santé de demain et, à ce titre, nous avons une responsabilité envers le système dans lequel nous exercerons la médecine. »

 

Yaeesh Sardiwalla

Yaeesh Sardiwalla est étudiant en quatrième année de médecine à l’Université Dalhousie. Né à Durban, en Afrique du Sud, il a déménagé en 2010 à l’île du Cap-Breton, où il a terminé son secondaire. Après des études de premier cycle en neurosciences à Halifax, il est entré à la faculté de médecine. En dehors du temps qu’il consacre à la recherche, à ses études ou à ses activités de militantisme communautaire, Yaeesh s’adonne au cricket, au soccer et au squash. Il a participé à des compétitions nationales de cricket chez les juniors avant de déménager au Canada. Yaeesh retourne en Afrique du Sud tous les ans et a été en mesure de consolider un partenariat mondial de chirurgie pour lequel il a développé un vif intérêt.

 

Équipe onboardMD 

L’équipe d’onboardMD vous présente des nouvelles, des conseils et des histoires vécues par des étudiants, des résidents et des médecins comme vous. Nos rédacteurs s’efforcent de vous inspirer et de vous aider à avoir la confiance nécessaire pour vous montrer sous votre meilleur jour afin d’être toujours sur la bonne voie et de prendre de bonnes décisions pour votre avenir en médecine. Vous avez une histoire à raconter? Envoyez-nous un courriel à l’adresse rebecca@onboardmd.com

A propos de l'auteur

Yaeesh Sardiwalla
Collaborateur

Plus de contenu de Yaeesh Sardiwalla
Article précédent
Le meilleur d’Internet : Numéro de la rentrée
Le meilleur d’Internet : Numéro de la rentrée

Nouvelles, conseils et outils pour un autre semestre réussi.

Article suivant
Le soccer au service de la solidarité mondiale
Le soccer au service de la solidarité mondiale

De l’amélioration de la santé et du bien-être aux rapprochements culturels, le soccer peut être un outil de...