Histoires d’Halloween effrayantes (qui ne feront peur qu’aux étudiants en médecine)

October 26, 2018 L'équipe objectifMD

Cet article a originalement été rédigé en anglais; son contenu et ses nuances pourraient ne pas être rendus parfaitement par la traduction.

Nous ne sommes qu’en octobre, et vous avez probablement déjà l’impression que l’année universitaire vous a échappé. Toutes ces promesses de vous maintenir à jour avec la matière : évaporées. Votre tentative de conciliation études-vie personnelle : anéantie. Ouais… rien de plus terrifiant que les premiers mois d’une nouvelle année d’études en médecine. Sauf, peut-être, ces histoires d’horreur qui feront trembler de peur les étudiants en médecine!

 

L’antre de la folie

La nuit est sombre et orageuse. La foudre éclate. Le vent hurle. Il est minuit, et vous êtes assis à votre bureau en train d’étudier pour l’examen de cytogénétique de demain matin, mais vous n’avez toujours pas compris comment une sonde marquée par fluorescence hybride les préparations cellulaires cytogénétiques! Il ne vous reste plus de café! Et la chanson « In My Feelings » de Drake n’arrête pas de tourner en boucle dans votre tête! C’est là que vous vous rendez compte que votre cerveau vous a trahi, et que vous allez rater votre examen et plomber votre moyenne!!!

 

Le cours d’anatomie

C’est un matin sombre et orageux. Vous entrez dans votre cours d’anatomie de première année prêt à explorer les méandres du corps humain. Peut-être qu’il y aura un diagramme au tableau : vous savez, la fameuse affiche avec les organes caricaturés à l’échelle. Peut-être même qu’il y aura des photos. Stylo et cahier en main, vous êtes prêt à prendre des notes, quand tout à coup… votre professeur fait son entrée avec un lit à roulette recouvert d’un drap blanc. Il vous dit que vous n’aurez pas besoin d’un stylo pour ce cours, mais bien d’un scalpel! C’est là que vous vous rendez compte que vous allez devoir disséquer un cadavre, et vous n’arrivez pas à croire qu’ils fassent encore faire ce genre de choses aux étudiants en médecine!

 

Les zombies

C’est un après-midi sombre et orageux. Vous traversez le campus. Vous revenez tout juste d’un cours magistral sur le raisonnement diagnostique et thérapeutique, et vous vous rendez à une réunion sur le choix de l’ambassadeur du service des urgences. Ensuite, vous avez votre examen d’épidémiologie pratique. Peut-être le terminerez-vous à temps pour votre cours d’épidémiologie et de biostatistique. Pendant que vous pensez à tout ça, vous croisez un autre étudiant en médecine. Vous êtes sur le point de vous excuser quand vous le regardez dans les yeux et que vous ne voyez… rien. Son visage est vide. Il avance en titubant vers sa destination, tout comme vous. C’est là que vous vous rendez compte que vous avez tous été transformés en zombies sous la pression psychologique incessante des études en médecine!

 

Des visites chirurgicales qui virent au cauchemar

C’est votre première matinée de chirurgie (évidemment, elle est sombre et orageuse), et le responsable vous a demandé d’arriver en avance et de prendre le plus de notes d’observations possible. C’est ce que vous faites. Mais comme il y a une tonne de patients et que vous ne savez rien à leur sujet, vous notes prennent beaucoup de temps. Lorsque vous les remettez au responsable, celui-ci les contemple en silence, puis il lève son regard vers vous en riant sadiquement : « C’est une blague ou quoi? Ces notes sont bonnes à rien. » C’est là que vous vous rendez compte que vous venez de vous faire rabaisser devant tout le monde par un médecin résident et que vous avez maintenant perdu votre passion pour la médecine!

 

Le silence de la mitrailleuse

Le temps est maussade et orageux. Votre professeur essaie de décrire les concepts immunologiques fondamentaux qui constituent les principes fondateurs de la vaccinologie moderne chez les humains. Or, un étudiant au premier rang n’arrête pas de l’interrompre pour débiter tout ce qu’il croit savoir sur l’immunologie. Et ça n’a aucun sens. Mais le professeur hoche la tête, suppose que tout le monde comprend et passe au sujet suivant. C’est là que vous vous rendez compte que cette mitrailleuse va gâcher vos études de médecine avec sa prétention narcissique!

 

Le puits et le pendule, et l’entrevue

Étonnamment, la journée est radieuse et ensoleillée. Vous êtes assis, en train de passer une entrevue d’admission à l’université de votre choix. Vous vous sentez confiant. Vous portez une nouvelle tenue élégante. Vous vous êtes pratiqué devant le miroir. Vous avez même réussi à dormir plus de quatre heures la nuit dernière. Tout se passe à merveille… Jusqu’à ce que l’intervieweur vous demande : « De quoi êtes-vous le plus fier? » Vous ouvrez la bouche pour répondre… et rien ne sort. Un silence gênant s’installe. Vous avez un trou de mémoire. C’est là que vous vous rendez compte que vous avez raté votre entrevue d’admission à l’université de votre choix et que votre carrière médicale est maintenant terminée avant même d’avoir commencé!

Avez-vous une histoire effrayante à raconter à vos collègues étudiants en médecine? Inscrivez vos commentaires ci-dessous et gardez l’esprit d’Halloween vivant… ou plutôt… mort.

 

Équipe onboardMD 

L’équipe d’onboardMD vous présente des nouvelles, des conseils et des histoires vécues par des étudiants, des résidents et des médecins comme vous. Nos rédacteurs s’efforcent de vous inspirer et de vous aider à avoir la confiance nécessaire pour vous montrer sous votre meilleur jour afin d’être toujours sur la bonne voie et de prendre de bonnes décisions pour votre avenir en médecine. Vous avez une histoire à raconter? Envoyez-nous un courriel à l’adresse rebecca@onboardmd.com

A propos de l'auteur

L'équipe objectifMD

L'Équipe objectifMD
Rédacteur

Plus de contenu de L'équipe objectifMD
Article précédent
Portrait d’une future leader : Linda Lam
Portrait d’une future leader : Linda Lam

La médecine occupe une place unique à la croisée ces chemins entre les sciences naturelles et les sciences ...

Article suivant
Histoire de soccer, de médecine, de famille
Histoire de soccer, de médecine, de famille

Sur les hasards de la vie qui font de vous un meilleur médecin et une meilleure personne.