Suppléance 101 : De bons tuyaux pour le futur suppléant

May 2, 2019 Rebecca Breslin

Conseils éclairés pour vous lancer du bon pied dans la suppléance

Maintenant que vous savez en quoi consiste la suppléance et qu’elle pourrait vous convenir [lien], vous êtes peut-être prêt à plonger dans l’univers des médecins suppléants. Mais que devez-vous savoir avant de faire le saut? Quels sont les documents à préparer, les questions à poser et la façon d’aborder un nouveau poste? Qu’il s’agisse de contrat, de facturation ou d’horaire de travail, voici quelques tuyaux pour une suppléance réussie.

 

Essayer avant d’acheter

N’acceptez pas de poste permanent sans avoir d’abord fait un essai dans le milieu de pratique. Les postes de suppléance ont notamment le grand avantage de vous permettre de sonder le fonctionnement et la clientèle d’une clinique, mais aussi de vérifier si la chimie opère entre vous, les autres médecins et le reste du personnel. C’est aussi une façon de se protéger du point de vue professionnel : une clinique mal organisée présente plus de risques médicolégaux, ce que vous voulez éviter à tout prix.

 

Devenir maître dans l’art de négocier

Négociez toujours d’avance les tarifs et les conditions de facturation pour les soins complexes, particulièrement si vous signez un contrat de suppléance de longue durée (par exemple, pour un remplacement de congé de maternité ou de congé sans solde de trois mois ou plus). Pour une suppléance de longue durée, vous devriez également prévoir un plafond pour les frais généraux, une durée minimale et les conditions relatives aux primes, car le travail de bureau que vous faites en dehors de vos heures (par exemple, remplir les formulaires d’assurance) doit aussi être rémunéré.

 

Opter pour la souplesse

Ce n’est pas parce qu’une clinique cherche un médecin pour travailler de 9 h à 17 h du lundi au vendredi qu’elle ne voudra pas s’adapter à votre horaire. La plupart des cliniques sont ouvertes au temps partiel et aux horaires variables, alors ne refusez pas une occasion parce qu’on ne vous offre pas l’horaire de vos rêves... et n’ayez pas peur de demander à une clinique si elle pourrait s’y accommoder.

 

Respecter son style de pratique

Ayez une idée précise de la journée type que vous envisagez : nombre de patients à voir à l’heure, temps requis pour les activités de routine comme les tests Pap et les examens médicaux, et même la préparation des patients. Vous travaillerez à tout plein d’endroits aux méthodes tout aussi variées, alors vous avez avantage à formuler clairement les conditions dans lesquelles vous souhaitez soigner les patients pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Sachez que les cliniques respectent généralement le style de pratique des médecins qu’elles embauchent.

 

Tout savoir sur la facturation

Informez-vous sur la rémunération que vous pourriez toucher. Elle varie selon la province et la spécialité. Le meilleur moyen de vous familiariser avec les règles de facturation est d’interroger les suppléants et les spécialistes de la facturation dans la province visée.

 

Délimiter sa responsabilité

La marche à suivre concernant les suivis, les rappels et les transferts de patients doit être bien définie. Rédigez un contrat d’une page résumant les conditions de votre entente de suppléance, et indiquez-y clairement que le suivi des patients après votre période de suppléance, notamment pour l’imagerie médicale et les analyses de laboratoire, relèvera de la clinique. Ainsi, vous n’aurez plus à vous replonger dans les dossiers des patients une fois que vous aurez quitté le poste (et vous éviterez les problèmes juridiques qui pourraient en découler). Jetez un coup d’œil sur ce modèle de contrat pour avoir une idée du document à préparer.

A propos de l'auteur

Rebecca Breslin

Rebecca Breslin
Staff Writer

Plus de contenu de Rebecca Breslin
Article précédent
Suppléance 101 : Les points forts, les points faibles et la cerise sur le sundae
Suppléance 101 : Les points forts, les points faibles et la cerise sur le sundae

Tout ce qu’il faut savoir sur les bons et mauvais côtés de la suppléance avant de choisir ce mode de vie

Article suivant
Suppléance 101 : Notions fondamentales
Suppléance 101 : Notions fondamentales

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la suppléance sans jamais oser le demander