Skip to main content

Gestion de la pratique : savoir s’entourer des bons joueurs

Lorsque vous serez médecin de plein droit, vous aurez besoin de l’aide de quelques amis. Voici une liste de ces personnes et une description de l’aide qu’elles peuvent vous apporter.

Après des années d’études et de résidence, vous avez compris que la médecine est une profession complexe. Et même si vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur le pharynx, la veine sous-clavière et les symptômes de la lymphangioléiomyomatose, vous connaissez probablement assez mal les aspects juridiques et financiers de la profession médicale. Voilà pourquoi il est crucial que vous réunissiez une équipe de conseillers professionnels du tonnerre lors de votre transition vers la pratique. Grâce à leur savoir-faire, ces conseillers vous aideront à prendre des décisions avisées et à asseoir votre carrière sur des bases solides.

De quels joueurs votre équipe devrait-elle être composée?

Le conseiller financier (alias le quart-arrière)

Votre conseiller financier est probablement le membre le plus important de votre équipe. Pourquoi? Parce qu’il vous aidera à gérer vos ressources. De tous les professionnels dans votre équipe, c’est de lui dont vous serez le plus près, et votre relation d’affaires est celle qui devrait durer la plus longtemps (enfin, nous l’espérons). En fait, s’il est habile, il en viendra à vous connaître mieux que vous-même. Un conseiller financier efficace considère votre vie personnelle et professionnelle de manière holistique, comprend vos objectifs, vos ambitions et vos valeurs, et profite de ces connaissances pour vous aider à prendre des décisions dans le sens de vos intérêts. La personne idéale n’est pas simplement un génie de la finance; elle doit avoir avec vous des atomes crochus. Comme dans toute relation, la communication est fondamentale. Pour que votre conseiller financier arrive à bien saisir votre nature profonde (et vous la sienne), vous devez pouvoir vous ouvrir facilement à lui.

La première personne vers qui vous devriez vous tourner dans les derniers moments de votre résidence est un conseiller financier : aucun professionnel n’est plus utile que lui lorsqu’on est endetté. Il vous aidera à régler les questions financières les plus pressantes auxquelles les nouveaux médecins sont souvent confrontés : déterminer vos entrées et sorties d’argent pour produire un budget préliminaire, et créer un état de votre valeur nette qui servira à mesurer vos progrès. Il pourra aussi vous aider à négocier le meilleur taux d’intérêt possible pour vos nouvelles marges de crédit personnelle et professionnelle. De plus, il analysera avec vous vos besoins d’assurance vie. Après vous avoir aidé à vous acquitter de toutes ces tâches, il aura sous la main toute l’information nécessaire pour vous proposer un plan financier global et une stratégie de placement qui vous aideront à rembourser vos dettes et à atteindre vos objectifs à court, moyen et long terme.

Le comptable (alias le « matheux »)

Pourquoi un comptable, puisque vous avez déjà un conseiller financier? La question mérite d’être posée. Sachez que votre comptable jouera un rôle bien différent. Ce passionné des chiffres vous donnera de précieux conseils pratiques sur la fiscalité, les crédits d’impôt et les déductions. Pourquoi est-ce important? Parce que certains aspects particuliers aux étudiants en médecine, aux médecins résidents et aux médecins en exercice doivent être pris en compte dans l’exécution de votre plan fiscal et qu’un comptable en connaît tous les tenants et aboutissants. Par exemple, certaines dépenses engagées pendant vos études et votre résidence peuvent probablement être reportées et déduites de votre revenu maintenant que vous avez commencé à pratiquer. Il serait intéressant de savoir quelles sont ces dépenses, n’est-ce pas? Votre comptable peut aussi vous expliquer les avantages et les inconvénients de la constitution en société pour que vous puissiez décider en toute connaissance de cause s’il vous convient d’emprunter cette voie.
 
Le conseiller en assurance (alias le costaud)

Comme les vedettes de cinéma ou les dignitaires étrangers, vous aurez besoin d’une protection rapprochée fiable pendant que vous déambulerez sur le « tapis rouge » de votre carrière en médecine. Pour vous cependant, nul besoin de retenir les services d’un chauve costaud portant un t-shirt noir et des lunettes de soleil... Un bon régime d’assurance suffit.

La question est souvent passée sous silence, mais bien des étudiants en médecine et médecins résidents sont sous-assurés, peut-être parce qu’ils se disent qu’ils augmenteront leur protection dès qu’ils gagneront plus d’argent. Cette démarche est à proscrire. En vérité, vous avez besoin d’assurance dès votre admission en médecine et vous devez la modifier lorsque vous devenez résident. À bien des égards, l’assurance est la base même de votre plan financier, surtout lorsque vous devez procéder au délicat arrimage entre vos dettes actuelles et vos nouvelles obligations. Le conseiller en assurance procédera à un examen détaillé et objectif de vos besoins actuels et à venir, et il vous aidera à vous doter d’un portefeuille d’assurance personnalisé couvrant l’ensemble des risques courus : invalidité, santé, biens immobiliers, automobile et assurance vie.

L’avocat ou le notaire (alias l’intermédiaire)

Les avocats ne font pas que régler les dossiers de faute professionnelle. En effet, l’offre de soutien et de conseils concernant plusieurs aspects importants de votre nouvelle vie de médecin (rédaction d’un testament, achat d’une propriété, protection contre les créanciers ou création d’une société) fait partie de sa description de tâches. Si vous comptez exercer dans une clinique existante ou faire de la suppléance un peu partout au pays, il est indispensable que votre conseiller juridique passe en revue vos contrats et vos ententes avant que vous ne les signiez. La dernière chose dont vous avez besoin en début de carrière est de vous retrouver prisonnier d’un mauvais contrat. Si les honoraires vous font hésiter, sachez qu’il vous en coûtera moins de faire appel aux services d’un avocat que de vous retrouver coincé dans une situation toxique.

Le banquier (alias l’autre « matheux »)

Un conseiller financier, un comptable et maintenant un banquier? Combien faut il de spécialistes des chiffres? Le banquier ne sera pas nécessairement un membre permanent de votre entourage, mais la présence de ce professionnel dans votre équipe, d’une personne de confiance qui a vos intérêts (et les meilleurs taux d’intérêt) à cœur, peut rapporter gros lorsque vous négocierez la consolidation de vos dettes, votre marge de crédit ou votre prêt hypothécaire.

Évidemment, votre conseiller financier vous aidera à tout gérer et votre comptable examinera minutieusement le moindre détail, mais avoir de son côté un banquier qui exerce un pouvoir décisionnel peut vous donner accès aux taux d’intérêt les plus avantageux. N’oubliez pas que pour un banquier, un médecin constitue une valeur sûre. Certes, vous n’avez probablement pas encore beaucoup d’argent, mais il est tout à fait probable que, grâce aux bons conseils financiers de votre équipe d’élite, vous ne tarderez pas à en avoir.

Et maintenant?

Commencez à réunir votre équipe en faisant connaissance avec quelques conseillers financiers. Nous vous invitons à consulter la liste des professionnels de MD et à vous informer de ce qu’ils peuvent faire pour vous.

Vous pouvez également consulter notre calendrier du médecin résident, qui offre une vue d’ensemble de toutes les étapes à franchir dans votre transition vers la pratique.