Skip to main content

MISE À JOUR SUR LA COVID-19 : guide de l’aide financière pour les étudiants en médecine

Même si un peu partout dans le monde l’activité économique est en pause, les gouvernements de tous les pays s’empressent d’agir pour atténuer les conséquences économiques de la COVID-19. Au Canada, le gouvernement a rapidement mis en place un éventail de programmes pour aider les personnes les plus durement touchées par la pandémie et les quarantaines qui en découlent.
 
Toutefois, il peut être difficile de s’y retrouver parmi tous ces programmes et de comprendre les critères d’admissibilité, le processus de demande et la nature exacte de l’aide offerte. La tâche est encore plus compliquée pour les étudiants en médecine comme vous, car ils peuvent entrer dans différentes catégories selon leur statut d’emploi ou le point où ils en sont dans leurs études (sans compter qu’ils continuent de suivre des cours en ligne – mais cela, vous le saviez déjà).
 
De concert avec la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada, nous avons rassemblé et résumé certains des renseignements financiers les plus importants pour vous en cette période exceptionnelle (et, disons le, vraiment étrange).
 
Prestation canadienne d’urgence
 
La Prestation canadienne d’urgence (PCU) est cette prestation très avantageuse dont vous avez sûrement entendu parler. Le gouvernement canadien verse aux travailleurs admissibles (c.-à-d. ceux qui ont perdu leurs revenus en raison des restrictions imputables à la COVID-19) une prestation de 2 000 $ par mois pour une période maximale de quatre mois. Si ce programme vous intéresse, vous pouvez établir votre admissibilité et présenter votre demande ici.
 
Toutefois, comme la PCU est principalement destinée à la population active, la plupart des étudiants en médecine n’y sont pas admissibles.
 
Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants
 
Les étudiants de niveau postsecondaire qui ne sont admissibles ni à la PCU ni à l’assurance-emploi peuvent demander la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE). Cette prestation de 1 250 $ par mois, offerte de mai 2020 à août 2020 (2 000 $ par mois pour ceux qui ont un handicap ou des personnes à charge), s’adresse aux étudiants et aux personnes nouvellement diplômées. La PCUE sera versée par l’Agence du revenu du Canada (ARC).
 
Vous êtes admissible à la PCUE si :
 
vous êtes actuellement inscrit dans un programme collégial ou universitaire;
vous prévoyez commencer des études collégiales ou universitaires en septembre 2020;
vous avez obtenu un diplôme d’un collège ou d’une université en décembre 2019;
vous êtes un étudiant au travail qui gagne moins de 1 000 $ par mois;
vous êtes à la recherche active d’un emploi à temps plein, mais vous n’arrivez pas à en trouver un, ou si vous êtes incapable de travailler en raison de la COVID-19.
 
Bourses d’études
 
Pour reconnaître la contribution importante des étudiants aux efforts de lutte contre la COVID-19, le gouvernement offrira la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE), d’un montant maximal de 5 000 $, pour couvrir les frais de scolarité à l’automne de tout étudiant de niveau postsecondaire qui fait du bénévolat pour lutter contre la COVID-19. La plateforme Je veux aider, qui sera lancée dans les prochaines semaines, comprendra des renseignements détaillés à ce sujet, comme les critères d’admissibilité, le financement offert, la manière de poser sa candidature à un poste de bénévolat national et les critères d’évaluation des demandes.
 
Le gouvernement doublera le montant des bourses d’études canadiennes (BEC) pour l’année universitaire 2020-2021, jusqu’à concurrence de 6 000 $ pour les étudiants à temps plein et de 3 600 $ pour les étudiants à temps partiel. Les BEC pour étudiants ayant une incapacité permanente ou des personnes à charge seraient également doublées. En outre, les critères d’admissibilité à l’aide financière seront élargis : la contribution prévue des étudiants et de leur conjoint sera éliminée pour 2020-2021. Le gouvernement a aussi annoncé son intention de majorer de 210 $ à 350 $ la somme hebdomadaire maximale pouvant être versée à un étudiant en 2020-2021. Les changements susmentionnés seront appliqués par l’entremise du Programme canadien de prêts aux étudiants. Les étudiants du Québec, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut ne reçoivent pas d’aide du PCPE, car cette province et ces territoires administrent leur propre programme d’aide financière aux étudiants. Des indemnités additionnelles seront offertes aux provinces et territoires qui ne participent pas au PCPE.
 
Prêts étudiants et taux d’intérêt
 
Si vous avez souscrit un prêt d’études canadien, les remboursements seront automatiquement suspendus du 30 mars 2020 au 30 septembre 2020, et aucun intérêt ne s’accumulera pendant cette période. À noter que ce moratoire s’applique à la partie fédérale des prêts étudiants. Pour savoir si vous devez continuer ou non d’effectuer des paiements sur la partie provinciale ou territoriale de votre prêt, veuillez vous adresser aux autorités de votre province ou territoire de résidence.
 
Le taux de financement à un jour de la Banque du Canada se situe actuellement à 0,25 %, ce qui a fait tomber le taux préférentiel de certaines grandes banques canadiennes à 2,45 %. Les étudiants en médecine qui financent leurs études au moyen d’une marge de crédit paieront donc moins d’intérêts sur les sommes empruntées qu’auparavant.
 
Impôts
 
La date limite pour la production des déclarations de revenus des particuliers pour 2019 a été reportée au 1er juin 2020. De plus, aucun impôt ne sera exigible avant le 1er septembre 2020.
 
Même si ce délai additionnel est rassurant, nous vous conseillons de produire votre déclaration de revenus le plus rapidement possible, surtout si vous attendez un remboursement d’impôt. Vous vous assurerez ainsi de continuer de recevoir toutes les prestations auxquelles vous êtes admissible, dont le crédit pour la TPS/TVH, l’Allocation canadienne pour enfants et d’autres rabais provinciaux.
 
Si vous êtes admissible à l’Allocation canadienne pour enfants, vous recevrez un paiement additionnel unique de 300 $ par enfant au mois de mai. Vous n’avez pas à demander ce paiement; il vous sera versé automatiquement. 
 
Si vous êtes admissible au crédit pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée, vous recevrez un paiement unique spécial. Cette prestation supplémentaire sera d’environ 400 $ pour les personnes seules et de près de 600 $ pour les couples. Comme c’est le cas pour l’Allocation canadienne pour enfants, vous n’avez pas à présenter de demande pour obtenir ce paiement. Si vous y êtes admissible, il vous sera versé automatiquement.
 
Paiements hypothécaires
 
Les six grandes banques canadiennes se sont engagées à accorder un report de paiement des prêts hypothécaires (les décisions de report sont prises au cas par cas). Si vous êtes titulaire d’un prêt hypothécaire à la Banque Scotia et que vous éprouvez des difficultés financières, vous pouvez demander de reporter vos paiements pour une période allant jusqu’à six mois. Pour plus de détails, consultez les dernières nouvelles sur le site banquescotia.com.
 
Toutefois, sachez que les intérêts continueront de courir, de sorte que vos versements augmenteront légèrement à la fin de la période de report.
 
-----
 
La Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada a dressé un bilan des événements récents et de leurs conséquences financières pour les étudiants en médecine du Canada. Nous vous invitons à lire le document ici (en anglais seulement).
 
Pour obtenir une vue d’ensemble des mesures d’aide économique offertes aux divers membres de la communauté médicale (étudiants en médecine, médecins résidents, médecins en exercice et médecins à la retraite), consultez la page COVID-19 : tour d’horizon des mesures d’aide financière, conçue par Gestion financière MD.