Trucs inattendus, inédits et ultrasecrets pour survivre aux études en médecine

May 6, 2018 L'équipe objectifMD

Cet article a originalement été rédigé en anglais; son contenu et ses nuances pourraient ne pas être rendus parfaitement par la traduction.

Oubliez les conseils habituels : voici les vrais trucs et astuces qui vous aideront à finir votre programme sans perdre la tête

Il suffit de faire une petite recherche sur Google pour voir qu’il ne manque pas d’articles et de blogues qui vous disent comment survivre aux études en médecine. Et si vous lisez les articles, vous y trouverez les mêmes trucs qui se répètent : soyez organisés, planifiez des périodes d’étude, faites de l’activité physique, trouvez un équilibre, faites-vous des amis, prenez conscience de ce que signifie devenir médecin, etc.

Ce sont tous de bons conseils. Mais ne sont-ils pas un peu… évidents? Pendant que vous vous efforcez d’être organisé et d’étudier avec vos amis de la fac, vous pouvez aussi essayer d’autres trucs – moins évidents – pour ne pas perdre votre objectif de vue et garder les choses en perspective.

MISEZ SUR VOTRE PLEINE CONSCIENCE

Yoga, méditation, exercices de respiration, mantras, tai-chi, visualisation guidée… il y a autant d’exercices de pleine conscience qu’il y a d’outils, d’applications et de sites Web pour vous aider. Mais une chose est sûre : c’est efficace, surtout pour les étudiants en médecine. Que vous vouliez rester concentré pour étudier de façon productive ou réduire votre niveau de stress pour mieux gérer votre charge de travail, les exercices de pleine conscience peuvent être un puissant allié pour surmonter les difficultés de votre programme. En fait, ces exercices se sont avérés si efficaces pour les étudiants en médecine que certaines écoles de médecine au Canada les ont rendus obligatoires.

UN MEILLEUR AMI, C’EST BIEN, MAIS UN MEILLEUR ENNEMI, C’EST MIEUX

Il est fort probable que vous vous fassiez de nouveaux amis pendant vos études. Et ils vous aideront très certainement à tenir le coup dans les périodes les plus difficiles. Mais parfois, la meilleure motivation est l’esprit de compétition. Voilà pourquoi vous gagneriez à vous trouver un meilleur ennemi. Qui est cette personne que vous devez battre? À qui voulez-vous à tout prix prouver qu’il a tort? Avoir quelqu’un contre qui vous mesurer peut augmenter votre motivation, améliorer vos résultats et vous pousser à faire preuve d’innovation. Parce qu’obtenir une bonne note, c’est bien, mais rien ne vaut la satisfaction d’avoir une meilleure note que votre ennemi juré.

RÊVASSEZ… DE LA BONNE MANIÈRE

Lorsque vous êtes dans les examens, les travaux et les projets de groupe jusqu’au cou, il peut être difficile de vous souvenir de ce qui vous a poussé à vous embarquer là-dedans au départ. Pour vous en sortir, la richesse de votre imaginaire pourrait être la clé. Imaginer un avenir idéal peut aider à gérer le stress du présent. Mais faites attention à la façon dont vous vous y prenez. Des psychologues ont découvert qu’avoir des rêves positifs pouvait diminuer les efforts futurs. Ce qui marche, c’est de transformer vos rêves en attentes. Quelle est la différence? Les attentes sont fondées sur les expériences passées; elles s’appuient sur quelque chose de concret. Par exemple, vous vous attendez à aimer le dernier album de Drake parce que vous avez aimé ses albums précédents. En revanche, les rêves se fondent sur l’espoir, et nous savons tous que l’espoir ne mène pas bien loin. Donc, lorsque vous avez besoin de vous réfugier dans votre tête pour mettre les choses en perspective, faites-le de la bonne manière : créez-vous des attentes plutôt que des rêves.

Baladodiffusions

Souvent, les déplacements peuvent vous sembler une perte de temps. Comme la course à pied, la cuisine, le ménage, ou pas mal tout ce qui n’est pas lié à une préparation intense à votre prochain examen. Bonne nouvelle : vous pouvez rendre ces activités productives avec une bonne liste de balados sur la médecine pour garder votre cerveau en marche et continuer d’apprendre. L’équipe de onboardMD a lancé sa propre série de balados, MD Vitals, où il est question de tout ce qui est vital dans votre parcours pour devenir médecin. Parmi les plus populaires, notons White Coat, Black Art, Sawbones, ercast et CMAJ Podcasts. N’hésitez pas à demander aux autres étudiants (et à vos professeurs) ce qu’ils écoutent. Parce que de nos jours, les balados sont comme les opinions : tout le monde en a!

LIBÉREZ LE VAMPIRE EN VOUS

Pendant vos études en médecine, vous aurez une charge de travail accablante, ce qui veut dire que vous allez en passer des nuits blanches à étudier et à rédiger. Mais plutôt que de vous battre contre elles, pourquoi ne pas apprendre à en tirer le meilleur parti? Il y a quelque chose de séduisant et dangereux dans le fait d’être debout quand tout le monde est couché (voir : tous les films de Ryan Gosling). C’est un moment où vous pouvez vraiment vous concentrer sans vous faire déranger par les distractions diurnes. Et l’exercice n’a pas besoin d’être pénible : en faisant vos recherches, vous pouvez planifier une nuit blanche saine et efficace qui ne vous coûtera pas votre énergie pour le reste de la semaine.

LE SEXE : STIMULATEUR DE NEURONES

Il vous est probablement déjà arrivé, quand vous étiez complètement à terre, qu’un bon ami vous donne ce conseil indécent : « T’as besoin de t’envoyer en l’air! » Devinez quoi? De nombreuses recherches vont dans ce sens. En effet, des études ont révélé que des rapports sexuels quotidiens peuvent stimuler la croissance cellulaire dans l’hippocampe, là où votre cerveau régule les niveaux de stress et où les orgasmes provoquent la libération d’une hormone, la prolactine, qui vous rend somnolent et détendu. De plus, c’est un bon moyen de faire de l’exercice (si vous vous y prenez comme il faut) et de préserver votre système immunitaire. Donc, votre ami a peut-être raison. Peut-être que pour survivre à vos études, vous devez vous envoyer en l’air.

 

Rebecca Breslin

Douée d’un appétit insatiable pour l’expérimentation, Rebecca Breslin cherche constamment de nouvelles manières d’exprimer sa créativité. De bon conseil et avide de connaissances, elle s’emploie à aider les étudiants en médecine, les médecins résidents et les médecins en début de carrière canadiens à vivre leur vie pleinement, dans le moment présent! Dans ses temps libres, Mme Breslin parcourt le monde et se passionne pour la lecture, l’écriture et le yoga. Professeure de yoga qualifiée, elle connaît l’importance de saisir toutes les occasions qui lui permettent d’évoluer, tant comme apprenante que comme instructrice.

A propos de l'auteur

L'équipe objectifMD

L'Équipe objectifMD
Rédacteur

Plus de contenu de L'équipe objectifMD
Article précédent
Histoire d’une étudiante non jumelée
Histoire d’une étudiante non jumelée

Pourquoi ma cinquième année à la faculté de médecine s’est avérée la plus importante.

Article suivant
Veiller au bien des patients fait du bien
Veiller au bien des patients fait du bien

La représentation en santé, plus importante que jamais.