Skip to main content

Mise à jour du 2e avril sur la COVID-19 : les étudiants en médecine jouent un rôle important

Alors que le pays traverse une semaine cruciale dans la lutte contre la COVID-19, des étudiants en médecine et des professionnels de la santé se retroussent les manches pour faire bénévolement du dépistage auprès de patients, des analyses et de la recherche en laboratoire, recueillir des fournitures ou, tout simplement, offrir des services de gardiennage et de livraison d’épicerie aux médecins et aux infirmières débordés. Les occasions de manquent pas d’offrir vous aussi votre aide. Voici un résumé des initiatives lancées d’un bout à l’autre du pays par des étudiants en médecine ou encore, qui font appel à eux.

Si vous entendez parler de personnes, d’organismes ou de programmes qui ont besoin d’un coup de pouce, n’oubliez surtout pas de nous en faire part pour que passions le mot.


MISE À JOUR DU 2e AVRIL

Pour remédier à la pénurie mondiale d’équipement médical, d’équipement de protection individuelle en particulier, les étudiants de l’Université d’Ottawa recueillent les dons de masques chirurgicaux (avec ou sans écran facial), de masques N95, de gants, de survêtements, de chaussons protecteurs, de lunettes de protection, de lingettes désinfectantes, de désinfectant pour les mains et de trousses de prélèvement pour la détection du virus (avec le tube de transport universel). Les institutions locales, comme des laboratoires de recherche, des distilleries, des cabinets de dentistes, des salons de manucure, des cliniques vétérinaires et des cliniques de physiothérapie, ainsi que quiconque disposant de ces articles, sont invités à écrire à covidsourcingottawa@gmail.com ou à consulter la page Facebook du groupe pour obtenir plus d’information.

Le service de psychiatrie en consultation-liaison de l’Hôpital d’Ottawa est à la recherche d’étudiants en médecine pour téléphoner à des patients afin d’organiser des rencontres d’évaluation par vidéoconférence. Les candidats sélectionnés travailleraient du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Leur travail consisterait à appeler les patients, à les aider à télécharger l’application de vidéoconférence et à leur expliquer comment démarrer la rencontre. Vous pouvez communiquer avec la Dre Lyndal Petit pour plus de détails.

Vous pouvez à présent vous inscrire à une liste d’envoi pancanadienne destinée à quiconque possède les compétences nécessaires pour effectuer des analyses et poser des diagnostics en laboratoire afin d’alléger la tâche des personnes chargées du dépistage de la COVID-19 dans les laboratoires de la santé publique. Les compétences recherchées sont les suivantes : extraction, test ACP, examen des demandes, validation et séquençage de génome entier. On recherche également des gens prêts à combler le manque de personnel dans les domaines scientifiques et non scientifiques. Si vous possédez de l’expérience en laboratoire et pouvez offrir votre aide, veuillez communiquer avec Melissa Phuong ou consulter la page d’inscription.

Parallèlement à toutes ces mesures, un médecin résident en santé publique et en médecine préventive de l’Université d’Ottawa est à la recherche d’étudiants en médecine qui souhaitent soutenir l’intervention de la Santé publique de l’Ontario contre la COVID-19. Ils effectueraient des recherches dans la documentation et en résumeraient l’information afin de répondre à d’importantes questions. Si vous souhaitez vous joindre à la lutte contre la pandémie, mais n’êtes pas en mesure de le faire en personne, ce projet pourrait vous convenir parfaitement. Communiquez avec la Dre Tiffany Locke pour tous les détails.

Des étudiants en médecine de l’Université de Toronto ont mis en place une initiative afin d’aider les personnes âgées de la région. Jusqu’à présent, plus de 200 bénévoles ont été recrutés pour téléphoner régulièrement aux personnes âgées qui sont socialement isolées afin de leur offrir du réconfort et les renseigner sur la pandémie de COVID-19. Le programme est en voie d’être élargi à sept autres facultés de médecine au Canada. Cette initiative nationale a été baptisée Student Senior Isolation Prevention Partnership (Partenariat entre les personnes âgées et les étudiants pour la prévention de l’isolement). Vous trouverez de plus amples renseignements à son sujet sur ce site Web.

L’organisme Ottawa Inner City Health est à la recherche d’étudiants en médecine pour travailler au centre d’isolement qui dessert les personnes sans abri d’Ottawa. Des étudiants sont formés à ce centre pour prendre la relève des employés si ces derniers n’étaient pas en mesure de faire leur travail en raison de la maladie. Les étudiants seraient appelés, notamment, à gérer l’achalandage à l’entrée et à la sortie du centre, à noter les signes vitaux des patients et à gérer l’administration des médicaments. Les étudiants en médecine travailleraient dans des unités ne nécessitant pas le confinement de la clientèle. Communiquez avec Maryam Bezzahou pour tous les détails.

Le Pediatric Emergency Physician Group (groupe de médecins en urgence pédiatrique) est en train de mettre sur pied une petite équipe pour départager la multitude de renseignements sur les soins cliniques présentés dans de nouvelles études et recherches sur la COVID-19. L’objectif de l’équipe est d’évaluer et de trier l’information afin de vérifier celle qui doit être intégrée au plan de gestion des urgences. Tous les quelques jours, l’équipe rédigera un courriel récapitulatif à l’intention des urgentologues, des pédiatres communautaires et des médecins de famille. 

Après que le maire Jim Watson a déclaré l’état d’urgence à Ottawa, Santé publique Ottawa a estimé que jusqu’à 800 personnes pourraient être nécessaires pour la recherche des contacts des personnes infectées par le virus. Les participants devront appeler les patients afin de savoir où ils sont allés et avec qui ils ont été en contact alors qu’ils étaient contagieux, et les informer sur les mesures qu’ils doivent prendre. Vous pouvez remplir un formulaire de bénévolat ou communiquer avec Yipeng Ge pour tous les détails.

Deux étudiants en deuxième année de médecine de la Faculté Schulich produisent et animent le balado Multipotent M.D. Ils ont récemment mis en ligne un épisode en deux parties pour présenter un portrait complet de l’historique de la COVID-19, son épidémiologie, les concepts de distanciation sociale et d’aplatissement de la courbe, les façons dont les gens peuvent prendre soin de leur santé physique, mentale et émotionnelle durant la quarantaine, et comment les étudiants en médecine peuvent s’impliquer dans leur communauté. Vous trouverez le balado en deux parties ici et ici.

Enfin, avez-vous une histoire inspirante à partager? Ou encore, aimeriez-vous en lire une? Consultez la page Entraide COVID de l’AMC; elle regorge de récits positifs d’un bout à l’autre du pays.


MISE À JOUR DU 25 MARS

La situation de la COVID-19 continue à évoluer tant à l’étranger que chez nous, mais chose certaine, la pandémie change rapidement notre quotidien. Notre système de santé se prépare à une vague de nouveaux patients; les certaines provinces ouvrent de nouvelles cliniques de dépistage et des hôpitaux reportent des interventions chirurgicales électives et des traitements cliniques non urgents.

Au cœur de la tourmente, les professionnels de la santé sont peut-être ceux qui subissent le plus de pression. Non seulement travaillent-ils d’arrache-pied et pendant de longues heures, mais ils courent plus que quiconque le risque d’être exposés à des patients porteurs du virus. Et tout en prodiguant des soins, ils doivent tout de même, comme nous, garder leurs distances et gérer la fermeture des écoles.

Fort heureusement, les gens au sein des communautés d’un bout à l’autre du pays se retroussent les manches pour soutenir l’effort collectif. Parmi ceux-ci, les étudiants des facultés de médecine canadiennes.

Les étudiants en médecine et en soins infirmiers de l’Université de Toronto se sont organisés pour offrir aux travailleurs de la santé de l’aide pour les tâches de la vie courante, qu’il s’agisse de faire des courses à l’épicerie ou à la pharmacie ou de s’occuper de leurs enfants ou de leurs animaux de compagnie. Les étudiants de l’Université d’Ottawa en ont fait autant. Pour respecter les mesures de distanciation sociale et réduire les risques de propagation du virus, chaque étudiant volontaire pour participer à cette initiative sera jumelé avec une seule famille. De plus, cette initiative se limitera aux étudiants volontaires qui n’ont pas voyagé récemment et qui ne présentent aucun risque du point de vue personnel.

Une initiative de soutien similaire a été mise en place à l’Université McGill. Ce programme est unique en ce sens qu’il s’applique à tous les professionnels de la santé et étudiants de la région de Montréal : dentisterie, diététique, nutrition humaine, kinésiologie et sciences de l’activité physique, soins infirmiers, ergothérapie, optométrie, pharmacie, physiothérapie, travail social, orthophonie, éducation de la petite enfance et, bien entendu, médecine.

Les étudiants de la Faculté Schulich de médecine et de dentisterie offrent aussi leurs services aux travailleurs de la santé à London, en Ontario. Un représentant de l’initiative rapporte : « À titre d’étudiants en médecine de la Faculté Schulich, nous estimons que nous sommes formés pour être des leaders au sein de la communauté. Et bien que nous ne soyons pas encore médecins, nous avons ici l’occasion de faire preuve de solidarité avec nos collègues. La sécurité et l’éthique sont au cœur de nos préoccupations, et nous allons mettre en place une série de mesures pour garder une distance sociale et réduire les risques. » Ainsi, en collaboration avec des experts en santé publique et grâce au soutien bénévole d’un cabinet d’avocats local spécialisé dans la préparation de renonciations, ils ont créé une politique détaillée. « Nous tenons à remercier la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC) qui a assuré la liaison avec les facultés de médecine d’un bout à l’autre du pays, et à souligner le travail des étudiants en médecine qui organisent ces initiatives dans leur communauté. » Pour en savoir plus sur la façon dont les étudiants de la Faculté Schulich aident leur communauté, consultez le fil Twitter de la Faculté ou écrivez directement à SWOMedsForHCPs@gmail.com.

Sur les 250 étudiants qui fréquentent l’École de médecine du Nord de l’Ontario, plus de 50 d’entre eux ont non seulement offert bénévolement leur temps afin d’aider les professionnels de la santé dans leur région, mais ils se sont attelés à la confection de respirateurs de type N-95 pour s’exercer à les enfiler et à les retirer correctement sans gaspiller de vrai matériel. Jusqu’à présent, les étudiants de l’École de médecine du Nord de l’Ontario ont confectionné plus de 300 faux respirateurs.

Au Manitoba, 140 étudiants en médecine ont été recrutés pour prêter main-forte dans les quatre centres d’accès qui tiennent actuellement lieu de cliniques de dépistage de la COVID-19. Les étudiants en soins infirmiers répondent bénévolement aux appels du service Info Santé du Manitoba.

Nous continuerons à vous présenter d’autres exemples remarquables d’étudiants en médecine canadiens qui mettent l’épaule à la roue en ces temps de crise. Si vous souhaitez partager des histoires semblables ou encore, si vous êtes curieux de savoir ce que ça fait d’être étudiant en médecine en cette singulière et éprouvante période, envoyez un courriel à welcome@onboardmd.com. Nous pourrons ainsi faire connaître vos efforts à la communauté étudiante de l’ensemble du pays. Santé, optimisme, gentillesse et sécurité sont les mots d’ordre!

Vous aimeriez offrir vos services dans votre région? Voici des liens qui vous seront utiles :

D'autres écoles à venir bientôt !