FR Menu icon FR Close icon
Skip to main content

MISE À JOUR SUR LA COVID-19 : Des étudiants de première année à l’Université Western viennent en aide aux soignants en pénurie d’EPI

À la mi-mars, pendant les premières semaines de ce qui allait s’avérer être un arrêt prolongé de l’activité mondiale, des nouvelles concernant une grave pénurie d’équipement de protection individuelle (EPI) parmi le personnel soignant sont apparues. Le fait que les professionnels de la santé en première ligne du combat contre la COVID-19 ne pouvaient pas se protéger suscitait une grande inquiétude. Bien que les étudiants en médecine comme nous n’étaient pas en mesure de prêter main forte en milieu hospitalier, nous tenions néanmoins à contribuer de manière significative à la lutte contre la pandémie. 

Au départ, nous avions pensé à rassembler un groupe de bénévoles à London, en Ontario, (où se situe notre faculté de médecine) afin de confectionner des masques pour les membres de la communauté; notre but était de réserver l’EPI de qualité médicale aux professionnels de la santé. Cependant, étant donné l’urgence de la situation, nous nous sommes rapidement rendu compte que nous avions besoin d’autres formes d’EPI, en particulier pour les groupes à risque élevé œuvrant dans le domaine de la santé.  

Il se trouve que nous n’étions pas les seuls à arriver à cette conclusion. Nous sommes parvenus à joindre Janet Dang du London-Middlesex Primary Care Alliance, une organisation bénévole de fabrique d’EPI pour les travailleurs de la santé de première ligne, qui était déjà en train de distribuer de l’EPI à la communauté. Nous avons pris connaissance des établissements en pénurie d’EPI et avons pris en charge la préparation de blouses d’isolation faites à la main ainsi que leur distribution aux prestataires de soins de santé primaires. Pour ce faire, nous avons créé un formulaire de commande et organisé un système de réception des blouses confectionnées par des couturiers bénévoles; nous avons ensuite mis les blouses en quarantaine avant de procéder à leur livraison. 

Nous avons presque immédiatement commencé à recevoir des commandes des foyers de soins de longue durée, des cliniques communautaires, des pharmacies, des cabinets de dentistes, etc. Comme nous l’avions imaginé, il y avait une demande importante d’EPI faits maison, ce qui coïncidait avec l’annonce publique par le gouvernement du Canada confirmant l’importance du port de masques en tissu et d’autres formes d’EPI. 

L’un des problèmes auxquels sont confrontés les étudiants en médecine qui mettent en œuvre des initiatives comme la nôtre dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 est que nous ne sommes pas couverts par notre assurance professionnelle et sommes donc exposés aux risques de responsabilité. Nous avons révisé nos clauses de non-responsabilité pour les commandes de blouses grâce à l’aide généreuse offerte gratuitement par Cohen-Highley LLP, un cabinet d’avocats de la région, et avons collaboré avec Canada Sews pour nous assurer que leur processus de livraison répondait aux normes établies. 

Comme le projet prenait de l’ampleur, nous avons demandé à deux nouveaux membres de l’équipe ASPIRE, Ruth Neumann et Brintha Sivajohan, de nous aider dans notre projet de sensibilisation communautaire. Dans l’espoir de remonter le moral des professionnels auxquels les blouses étaient destinées, et de leur exprimer notre soutien, Ruth a créé des cartes de remerciement accompagnant chaque livraison. Après tout, la COVID-19 a non seulement des conséquences sur la santé physique des patients, mais elle a aussi de lourdes répercussions sur la santé mentale des professionnels de la santé. Nous estimions qu'il était important de leur témoigner notre reconnaissance pour leurs efforts. 

Nous avons récemment atteint le cap de 500 blouses livrées, et bien que les blouses faites maison ne remplacent pas l’EPI de qualité médicale, nous espérons que le soutien que nous sommes en mesure d’apporter aux établissements de soins primaires leur assurera une certaine forme de protection si certaines pénuries se prolongent ou si d’autres s’ajoutent. 

Tous les établissements de soins primaires de la région de London qui ont besoin de blouses faites maison peuvent commander leur EPI en remplissant notre formulaire de demande en ligne

Nous cherchons également des ressources pour acheter de l’équipement, ainsi que des couturiers bénévoles dans la communauté de London pour augmenter notre capacité de production. Si vous souhaitez faire un petit don, recommander une source de financement ou vous porter volontaire pour fabriquer des masques avec nous, veuillez nous écrire à mccanadasewslondon@gmail.com

 

Nick, Mike et Kaveh sont trois étudiants de première année à l’École de médecine Schulich de l’Université Western à London, en Ontario.