Commencez vos études du bon pied grâce aux conseils de ces médecins et étudiants

August 14, 2019

           

La rentrée approche à grands pas. S’il s’agit de votre première année en médecine, vous l’attendez probablement avec un mélange de nervosité et d’excitation.

Oui, quelques longues journées en laboratoire et nuits à la bibliothèque vous attendent sans doute. Mais quand votre liste de travaux commencera à s’allonger et que les dates de remise se multiplieront, il ne faudra pas oublier votre bien-être physique, mental et émotionnel. Il vous aidera à traverser la première année avec succès et à vous bâtir une carrière florissante et enrichissante pour celles à venir.

Profitez au maximum de la semaine d’orientation

Les activités d’orientation et d’accueil sont une occasion en or pour apprendre à connaître vos camarades de classe. Les amitiés forgées au début de vos études vous seront d’un grand secours pour les mois et les années à venir, donc ne ratez pas les activités proposées.

« Les études en médecine sont une expérience formidable qui changera sans doute votre vie, mais qui comporte aussi son lot d’épreuves. C’est pourquoi il serait très difficile de la vivre seuls », explique Corinne Cécyre-Chartrand, présidente de classe des étudiants en médecine de deuxième année à l’Université McGill. « Avoir un système de soutien à l’école et à l’extérieur est essentiel. »

Trouvez votre méthode de travail en classe

Une fois les cours commencés, vous prendrez beaucoup de notes. Mieux vaut donc trouver la méthode qui vous convient. Essayez d’utiliser une tablette électronique et d’organiser vos notes avec une application comme Notability. Vous voudrez aussi trouver le matériel d’étude qui répond le mieux à vos besoins. En effet, les étudiants en médecine recommandent de compléter les lectures avec des ressources externes telles qu’Osmosis, Sketchy, Toronto Notes ou USMLE.

Pour ce qui est de vos choix de cours, gardez l’esprit ouvert. Vous pensez peut-être savoir quelle spécialité vous intéresse le plus, mais ne vous mettez pas des œillères trop vite.

« Prenez le temps d’examiner les options », recommande Debbie Brace, étudiante en médecine de troisième année à l’Université McMaster et présidente de l’Association des étudiant(e)s de médecine de l’Ontario. « C’est avec les stages d’observation et l’expérience clinique que vous verrez le domaine qui vous plaît et qui cadre avec votre personnalité. »

Plongez dans vos livres souvent, sans procrastiner

Ezra Schwartz, étudiant de deuxième année à l’Université McGill, compare les études en médecine « à la nage sur place ». Si vous arrêtez de nager, vous prenez un bouillon et risquez de couler. Par contre, si vous y allez trop fort, vous vous éreintez rapidement.

Voyez vos études comme une épreuve d’endurance : vous devrez étudier chaque jour! Travailler en groupe est, par ailleurs, une bonne stratégie; cela vous oblige à suivre le rythme et aide à la motivation.

Si jamais la tâche vous semble démesurée, ne désespérez pas. « Vous n’avez pas (et vous n’arriverez certainement pas) à retenir tout ce que vous venez d’apprendre en classe ou en tutorat, prévient Victoria McKinnon, étudiante en médecine à l’Université McMaster. La clé pour tout mémoriser est la répétition, et les oublis en cours de route sont tout à fait normaux! »

N’oubliez pas que votre vie ne se résume pas à vos études

Le conseil qu’on vous donnera très certainement est de vous garder du temps pour votre vie personnelle. Vous devriez effectivement vous engager, et ce dès maintenant, à ne pas la mettre de côté.

« Faites-vous un devoir de socialiser avec vos nouveaux camarades de classe ou vos amis une fois par semaine, propose le Dr Gurjit Bajwa, urgentologue à Toronto. Ces liens pourraient durer toute une vie. »

Pour évacuer le stress de façon saine, pensez à faire de l’exercice physique, à participer à la vie étudiante ou à vous inscrire à des activités parascolaires. Vous pourriez, par exemple, vous joindre à l’association des étudiants en médecine de votre école ou de votre région, ou même choisir une activité qui n’a rien à voir avec la médecine.

« Explorez vos passions, passez du temps avec vos amis qui ne sont pas dans le programme, partez pour une fin de semaine et prenez soin de vous », conseille Danny Jomaa, président de l’Aesculapian Society, l’association des étudiants en médecine de l’Université Queen’s. « Vous avez toute la vie pour apprendre et travailler. »

Concentrez-vous sur vos études, mais faites aussi de votre bien-être une priorité

Vous devez avant tout prendre soin de vous : connaissez vos limites et portez attention aux signes avant-coureurs vous indiquant que quelque chose ne va pas.

« Apprenez quand il faut dire oui et quand il vaut mieux dire non, précise Ezra Schwartz. Ces moments varient beaucoup d’une personne à l’autre, alors essayez de trouver votre propre équilibre. » Rappelez-vous : tout le monde apprend différemment et poursuit des objectifs distincts.

« Vous êtes une personne accomplie à part entière et vous l’avez déjà prouvé, ajoute Safia Ladha, étudiante en médecine de quatrième année de l’Université Queen’s. Il est tentant de vous comparer à vos camarades, mais au bout du compte, c’est inutile. »

La Dre Dee Hoyano, médecin en santé publique pour Island Health, à Victoria, recommande de trouver une méthode de gestion du stress qui s’accorde avec votre mode de vie : « Activité physique, méditation, consultations, clubs sociaux ou autres groupes qui n’ont pas de lien avec la médecine, musique, art : trouvez ce qui vous permet de recharger vos batteries pour ne pas perdre pied. »

L’important est de suivre vos méthodes de gestion du stress. Commencez à réfléchir aux différentes possibilités maintenant, pour savoir comment réagir quand votre vie deviendra trop mouvementée. « La santé mentale est une priorité en médecine », rappelle Corinne Cécyre-Chartrand. Sachez que « vous avez le droit de vous sentir mal ».

D’ailleurs, quand la vie vous met au défi, allez chercher du soutien auprès de vos amis, votre famille ou vos professeurs. Et rappelez-vous le principe de synergie : lorsqu’au moins deux personnes (ou éléments) travaillent de concert, les résultats sont supérieurs à la somme des résultats de leurs efforts individuels.

Article précédent
Retour à la vie, retour à la réalité
Retour à la vie, retour à la réalité

Quelques conseils et astuces d’experts pour vous préparer à regagner l’arène médicale.

Article suivant
DERNIÈRE HEURE : Notre nouvelle application mobile est arrivée!
DERNIÈRE HEURE : Notre nouvelle application mobile est arrivée!

Les ressources et les outils essentiels d’objectifMD vous suivront maintenant partout où vous irez!